• Oulimots, partie 22 (mardi 11 septembre 2018)

     

    Contrainte : café cunni.

     

     

    Paris, tôt le matin, un samedi.

     

    Cela fait déjà pas mal de temps que l'une de ses amies lui parle de ce café « différent » d'un bar classique. Plusieurs semaines qu'elle se demande si un jour elle osera y faire un tour...

     

    Et voilà, en ce samedi printanier, elle ose. Elle réserve une place et s'y rend donc deux heures après.

     

    Tout y est pensé pour le bien-être, lumières tamisées et guirlandes lumineuses, playlist choisie, fauteuils et canapés moelleux.

     

    Elle s'installe. On lui confie un masque de dentelle et lui conseille de se mettre à l'aise, à l'abri dans un alcôve douillet.

     

    On lui sert alors, un café, un café parfait, comme elle aime ! Allongé, sucré, pas trop chaud, dans une tasse raffinée (car oui le contenant a son importance!).

     

    Puis... arrive cet homme ! Masqué de dentelle lui aussi. Élégant, mais point trop. Discrètement il la salue, et délicatement lui baise les cuisses, les hanches, le bas-ventre. Des baisers doux et suaves. Sa langue s'en mêle, de la pointe pour commencer. Lèche délicatement ses lèvres, à la recherche de son clitoris. Quel délicieux jeu de piste ! Lentement, mais sûrement... Que c'est doux, que c'est agréable ! Ses lèvres s'en mêlent aussi, ses doigts caressent. De petits gémissements de plaisir s'échappent !

     

    La bouche du bel inconnu se fait plus gourmande, léchante et mordillante. Aspirante ! Inspirante ! Elle plonge alors dans un orgasme exquis, et souhaite que ce moment dure, dure... !

     

     

     

    Dorothée (10.09.2018)

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :