•  

    Contrainte : montgolfière, lama, évader, aube, jaune, silence, humble, embellie, jouir.

     

     

     

    En Bolivie.

     

     

     

    S'évader.

     

     

     

    Aube jaune.

     

     

     

    Jouir du silence du petit matin.

     

     

     

    Prendre de la hauteur. Montgolfière.

     

     

     

    Retrouver sa position humble d'humain.

     

     

     

    Apprécier le paysage. Montagnes. Lamas qui disparaissent, petit à petit.

     

     

     

    Embellie du jour, élève mon esprit !

     

     

     

    Dorothée (16 septembre 2018)

     


    votre commentaire
  •  

    Contrainte : café cunni.

     

     

    Paris, tôt le matin, un samedi.

     

    Cela fait déjà pas mal de temps que l'une de ses amies lui parle de ce café « différent » d'un bar classique. Plusieurs semaines qu'elle se demande si un jour elle osera y faire un tour...

     

    Et voilà, en ce samedi printanier, elle ose. Elle réserve une place et s'y rend donc deux heures après.

     

    Tout y est pensé pour le bien-être, lumières tamisées et guirlandes lumineuses, playlist choisie, fauteuils et canapés moelleux.

     

    Elle s'installe. On lui confie un masque de dentelle et lui conseille de se mettre à l'aise, à l'abri dans un alcôve douillet.

     

    On lui sert alors, un café, un café parfait, comme elle aime ! Allongé, sucré, pas trop chaud, dans une tasse raffinée (car oui le contenant a son importance!).

     

    Puis... arrive cet homme ! Masqué de dentelle lui aussi. Élégant, mais point trop. Discrètement il la salue, et délicatement lui baise les cuisses, les hanches, le bas-ventre. Des baisers doux et suaves. Sa langue s'en mêle, de la pointe pour commencer. Lèche délicatement ses lèvres, à la recherche de son clitoris. Quel délicieux jeu de piste ! Lentement, mais sûrement... Que c'est doux, que c'est agréable ! Ses lèvres s'en mêlent aussi, ses doigts caressent. De petits gémissements de plaisir s'échappent !

     

    La bouche du bel inconnu se fait plus gourmande, léchante et mordillante. Aspirante ! Inspirante ! Elle plonge alors dans un orgasme exquis, et souhaite que ce moment dure, dure... !

     

     

     

    Dorothée (10.09.2018)

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Mots auto-contraints : étincelle, mélancolie, rose, vague(s), prolixe, champagne, bouche, mots, Paris.

     

    Dans Paris prolixe d’étincelles ruisselantes, elle balade sa mélancolie et son vague à l’âme de rue en rue.

    Elle se pose, là, chez Hélène, ordonne aux mots maux d’évacuer son esprit, en offrant à sa bouche une délicieuse coupe de champagne rose, et un peu de Bashung à ses oreilles (Madame rêve...).

    Dorothée (05.09.2018)


    votre commentaire
  •  

    Contrainte : bain, sirène, rouleaux, printemps, vernis, soleil,

    pluie, envie.

     

     

     

    Ode à Liante

     

     

     

    Telle une sirène brute, sans vernis, sans masque, elle quitte le grand bain, l'océan sa demeure, à la fin du printemps, pour m'accueillir, dissimulant avec quelque difficulté son corps d'écailles chaleureux malgré tout.

     

    J'avais envie de ses bras, de son sourire, de retrouvailles. Sous le soleil ou sous la pluie, peu m'importe. Ses bras et ses mots suffisent. Sa personnalité tellement autre, tellement belle, tellement tout ce que tu ne peux pas imaginer !

     

    Sans difficulté aucune elle me convainc de la rejoindre dans les rouleaux affamés, nager sans eaux troubles, virevolter dans les vagues, accueillir la vie qui pourrait être belle !

     

     

     

    Dorothée (04 septembre 2018)

     

     

     

    P.S : je me dis que ce pourrait être le nom d'un joli parfum un peu fou ! 

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Contrainte : menthe, étreindre, alvéole, lâcher-prise, irrépressiblement, hanter, sucré, nectar, narcolepsie.

     

     

     

    Elle avait encore encore en bouche le goût de ce nectar sucré, nectar gorgé de rhum, de menthe et de citron vert. Ce breuvage qui coulait dans sa gorge, lui intimait le lâcher-prise. De ne plus penser qu'à son plaisir, et à celui de son amant. Ses alvéoles se remplissaient du parfum doux du joint ambiant, ces effluves la grisaient.

     

    A chaque retrouvaille il lui préparait ce délice ! Elle en était ravie, mais, surtout, elle était hantée par d'autres délices qui l'attendaient... rêvant qu'irrépressiblement leurs corps se retrouvent, s'étreignent... de ses mains dans son con, sa langue qui épouse la sienne, son cul qui l'appelle, sa queue si patiente !

     

    Elle tâchait, difficilement, de dompter son impatience grandissante, et se délectait de sa simple vision. Hélas, comme presque à chaque fois, elle fut abattue par une crise de narcolepsie qui la terrassa, et la berça d'autres délices.

     

    Ses désirs attendraient...

     

     

     

    Dorothée (22 août 2018)

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique