• Lettre ouverte à ma mère.

    Ou pourquoi je vais (enfin) cesser de venir te voir.

     

    Quand j'étais enfant, je te chérissais, t'idolâtrais. Tu représentais tout pour moi. Et puis, vers l'âge de 8 ans, tu as tout cassé.

    Maman je te dis au revoir pour cette enfance brisée, humiliée, triste et épuisante aussi.

    Je fais aujourd'hui ce que j'aurais du faire il y a 20 ans, quand j'ai quitté la maison.

    Je m'en vais à cause de toi, aujourd'hui. Ton caractère épouvantable quand les filles et moi venons chez toi en vacances. Tes sautes d'humeur, ta hargne (contre qui ?), tes remarques déplacées, ton côté «je suis une vistime» permanent … Et tout le reste (la mauvaise éducation de mes filles, ah ah ah !)

    Je pars, surtout, à cause de lui, tu le sais bien. Cet homme, ce beau-père qui m'a touchée tous les jours de ma vie du début de l'adolescence jusqu'à mon départ. Cet homme contre qui tu ne m'as pas protégée, parce que, m'as tu dit quand je t'en ai parlé à l'âge de 24 ans, tu n'as jamais rien vu. Rien vu ?! Comment est-ce possible ? Du jour où il s'est installé avec nous, nous n'avons plus existé à tes yeux, il n'y en avait plus que pour lui …

    Tu m'as dit m'avoir crue quand je t'ai raconté, en détails, les attouchements, les humiliations, les gestes déplacés. Et pourtant, tu es toujours avec lui !! Oui oui, tu vis avec lui ! Quelle maman, en apprenant ça, serait restée avec un monstre pareil ?

    J'avais décidé pendant ma dernière thérapie, de continuer à te voir (et tu n'as pas su faire en sorte que ça dure, tu vois), malgré tout, car on a une seule maman. Avec lui on fait comme si rien n'était arrivé (et moi, bêtement, j'attends toujours qu'il s'excuse, ce qu'il ne fera jamais, car je suis bien incapable de lui en parler) …

    T'en prendre à ma fille hier, l'insulter même, ont eu raison de cette décision. Je ne te pardonnerai pas.

    Des vacances passées dans le stress ne sont pas des vacances. Je n'en peux plus …

    Et puis, enfin, je vais faire du bien à mes oreilles, ne plus entendre les propos fachos de ton connard de mari, qui n'aime personne, critique tout, tout le temps, tout le monde. Quelle bouffée d'oxygène cela va être ! Et toi qui le soutiens, tout en te disputant sans cesse avec lui (comment peut-on vivre comme cela ?) …

    Voilà maman, je m'en vais, on se reverra sans doute sûrement pour une occasion ou une autre, mais pas chez toi.

    Car c'est assez difficile, et triste à dire, mais je crois que je ne t'aime pas. Et ça me fait beaucoup de peine d'en être arrivée à cette conclusion.

    J'ai encore beaucoup de choses à vivre, sereine et sans regret.

     

    Dorothée (27.07.2014)

    - alias Madame Rêve -  

     


  • Commentaires

    1
    Marquiseanges
    Dimanche 27 Juillet 2014 à 18:23

    Une décision difficile, mais tu as raison, c'est à toi qu'il faut penser, tu as fait ce qu'il fallait, tu as parlé mais n'as pas été entendue. Rien n'est définitif ici bas, mais on peut tout de même penser à se faire du bien tant que possible. Bravo pour ton courage. Je ne savais pas tout ça, je découvre, je suis toute émue. Je t'embrasse fort ma rêveuse.

    2
    Dimanche 27 Juillet 2014 à 18:27

    Merci infiniment douce Marquise ! Bisous bisous ! 

    3
    AnneLaure
    Dimanche 27 Juillet 2014 à 20:33

    Pfiou ! J'imagine combien cette lettre a due être difficile à écrire pour toi, mais j'imagine aussi combien ça doit être libérateur.


    Je suis également persuadée qu'il faut tenir certaines personnes nocives éloignées pour ne pas se laisser bouffer.


    Bravo. Et des bises.

    4
    Dimanche 27 Juillet 2014 à 21:00

    Merci beaucoup Anne-Laure ! Cela faisait un petit moment que je voulais le faire, et vu la tournure des vacances, j'ai trouvé ce courage ! Bises !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Dimanche 27 Juillet 2014 à 21:01

    j'espère que ce "nouveau départ" te sera doux. Bravo pour ta force.

    6
    Dimanche 27 Juillet 2014 à 21:03

    Merci beaucoup Princesse ! 

    7
    Mafaldaaaaaaa
    Dimanche 27 Juillet 2014 à 23:51
    Il y a des décisions dures à prendre, mais qu'est-ce qu'on est bien après, on sent comme libérée, légère..tourner le dos à sa maman n'est pas simple, mais elle, ça faisait longtemps qu'elle te l'avait tourné... Courage ma Do. Des bisous tout plein...
    8
    Mardi 29 Juillet 2014 à 10:52
    Alex Mamengagee
    Je ne peux que comprendre cette lettre. On dirait que tu parles de mes parents (sans les attouchements mais avec la violence physique de la part de ma mère).
    Si tu le souhaites lis mon dernier article sur le blog. Le sujet est le même..
    Courage à toi, tu prends la meilleure décision pour toi et ta famille. On ne se débarrassera jamais complètement d'eux (je ne les vois plus depuis 8 mois mais ils continuent à me hanter et à me harceler) mais au moins nous n'avons plus à les supporter physiquement.
    Courage..
    Bises
    9
    Evinrude5
    Mardi 2 Septembre 2014 à 22:23
    Quel courage pour écrire ça ! Quelle souffrance lues entre ces lignes ! Mais tu es la fabuleuse actrice de ton sauvetage.
    Merci.
    10
    Mercredi 3 Septembre 2014 à 18:23

    À Mafalda, Alex, Evinrude :

    Merci infiniment pour vos messages qui me touchent beaucoup ... Merci pour les mots, les encouragements, le réconfort. Ma mère continue de temps en temps de m'envoyer des sms, que je lis et jette, pour ne pas être tentée de répondre. mais ce n'est pas évident je trouve ... Des baisers. 

    11
    Wallace
    Mardi 30 Septembre 2014 à 11:55
    Texte très touchant, poignant même. Il est évident que ta mère a choisi de nier la maladie de cet homme et les graves conséquences dont sa propre fille a été la victime.

    Il est également probable que ce choix soit lié aux dysfonctionnements affectifs dont elle fait preuve.

    Au delà de ces constations sans grand intérêt, j'imagine à peine la douleur que tout cela réprésente dans ta vie. Cela me touche énormément, tu as ma sincère sympathie et ma compassion pleine et entière <3
    12
    Jeudi 2 Octobre 2014 à 22:16

    Merci pour tes mots Wallace. 

    Bisous 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :